Quelle est la différence entre une confiture, une marmelade et une compote ?

Confiture, marmelade et compote ne désignent pas la même chose. De nombreuses personnes utilisent à tort le terme "confiture" pour désigner une pâte à tartiner à base de fruits. Quelle est la différence entre la confiture, la mamarmalade et la compote ? Découvrons-le ensemble !

Marmelade, confiture et compote selon la loi.

Confiture ou marmelade ? Compote ou confiture ? Ce sont des questions que vous vous êtes probablement posées à de nombreuses reprises. Afin de permettre aux consommateurs de faire un choix éclairé entre les différents produits disponibles sur le marché, la Communauté européenne a émis la directive 79/693 en 1979. Cette loi décrit en détail le contenu des confitures, gelées et marmelades qui peuvent contenir des fruits. La directive européenne a été transposée en Italie par le décret du président de la République n° 401, qui est entré en vigueur le 8 juin. 401, qui était en vigueur depuis le 8 juin 1982.

Confiture Savez-vous comment faire de la confiture ?

Selon la réglementation actuellement en vigueur, seuls les produits à tartiner à base d'eau, de sucre et d'agrumes peuvent être définis comme "marmelade". La confiture doit contenir au moins 20% de fruits. Le pourcentage de sucre est généralement plus élevé que dans la marmelade, car sinon le produit fini aurait un goût amer. La marmelade d'orange, par exemple, porte bien son nom. La marmelade de fraises ou d'abricots, par contre, ne le peut pas. On ne peut pas l'appeler compote de pommes. Confiture Confiture est un terme français qui signifie "conserve". La confiture est fabriquée à partir de la pulpe, de la purée ou de petits morceaux d'un ou de plusieurs types de fruits. On y ajoute également de l'eau et du sucre. Il faut utiliser au moins 35 % de fruits.

La teneur en fruits des confitures de groseille, de coing et d'églantine peut être plus faible. Confiture extra La confiture extra doit contenir au moins 45 pour cent de la pulpe, de la purée ou des morceaux du fruit pour être admissible. Dans les confitures extra de coing, de groseille, d'églantine, de gingembre, d'argousier ou de fruit de la passion, la teneur en fruits peut être inférieure.

Selon le règlement, les confitures extra ne peuvent pas être fabriquées à partir de mélanges des fruits suivants avec d'autres fruits : pommes, melons, pastèques, poires, prunes, citrouilles, raisins, concombres et tomates. Gélatine La gélatine est dérivée du mot latin gelare, qui signifie solidification. La gélatine n'est pas fabriquée à partir de fruits mais à partir de jus, de sucre et/ou de concentré d'un ou plusieurs fruits. Le produit final doit contenir au moins 35 % de jus. Ce pourcentage peut être inférieur dans le cas de certains types de fruits, comme le coing, le gingembre et le cassis. Gélatine extra La gelée extra doit contenir au moins 45 pour cent de jus pour être considérée. Selon le règlement, aucune gelée ne peut être fabriquée à partir de mélanges des fruits suivants avec d'autres fruits :

  • Pommes
  • Poires
  • Pruneaux
  • Melons
  • Raisins

Compote Selon la législation en vigueur, pour être définie comme compote de fruits, la préparation doit avoir un pourcentage élevé de fruits : au moins 65%. La teneur en sucre de la compote doit être d'au moins 24%. Il existe de nombreuses compotes de fruits frais sur le marché, notamment une variété à base de pomme, de poire et d'abricot. Compote de châtaignes ou de noix Si vous aimez les confitures d'automne, vous avez sûrement déjà goûté à la crème de châtaignes ou d'un autre type de noix. Ce produit est fabriqué à partir d'une combinaison de purée de châtaignes ou d'autres noix, d'eau et de sucre. Il faut utiliser au moins 38 g de purée pour obtenir 100 g de produit fini. Crème de prunes La crème de prunes est fabriquée à partir de sucre et de pulpe de prunes. Elle contient également de l'eau. Les prunes doivent en contenir au moins 40 g pour obtenir 100 g de produit fini.

 

Que doit figurer sur l'étiquette ?

Comme tous les produits alimentaires, les pâtes à tartiner à base de fruits doivent comporter des informations spécifiques sur leur emballage.

 

  • Nom légal de la vente

Le type de confiture doit être nommé, suivi du ou des fruits utilisés. Cet ordre est basé sur la quantité de confiture utilisée. "...de trois fruits" ou "...de "nombre de fruits" peuvent être indiqués.

  • Durée de conservation

Elle est indiquée par la mention "A consommer de préférence avant fin" suivie de la date. Cette indication ne correspond pas nécessairement à une date de péremption. Le produit peut être consommé après la date.

  • Numéro de lot

C'est un code numérique qui permet d'identifier le producteur. C'est un code numérique qui permet d'identifier le producteur. Si le conditionnement n'est pas effectué directement par le fabricant, il doit être accompagné de la mention suivante : " Conditionné par ... ".

  • Ingrédients

Les ingrédients sont classés par ordre croissant en fonction de leur quantité. La quantité d'ingrédients doit être indiquée dans le titre de vente. En outre, si la teneur en anhydride sulfureux résiduel dépasse 10 mg/kg, cela doit être précisé dans la liste des ingrédients.

  • Allergènes

La présence d'allergènes, le cas échéant, doit être indiquée en plus ou en gras dans la liste des ingrédients) ;

  • Conditions de stockage spécifiques

Les conditions de stockage du produit sont indiquées.

  • Informations nutritionnelles

Il est obligatoire d'inclure les informations nutritionnelles du produit telles que la valeur énergétique, les glucides et les lipides. Quantité de fruits La quantité de fruits utilisée doit être précisée, dans l'onglet " préparé avec... g de fruits pour 100 g ". Ce poids correspond à la quantité de fruits utilisée pour obtenir 100 g de produit.

  • Quantité de sucres

Vous devez également indiquer la teneur en sucre du produit en utilisant le formulaire "teneur totale en sucre g pour 100 g". Le degré Brix est utilisé pour calculer la teneur. Il est mesuré à 20degC. Le degré Brix est équivalent au pourcentage de sucres dans le cas de produits très sucrés comme les confitures. Ainsi, si le degré Brix est de 62, il y a 62 g de sucres dans 100 g de produit.

  • Images

Les images ou autres représentations de fruits ne doivent pas être utilisées dans l'aspect visuel de l'emballage.

Conclusions

Vous devrez reconsidérer votre opinion si vous faites partie du groupe qui désigne par " confiture " tout produit qu’on peut tartiner à base de fruits. Oui, car selon la législation européenne actuellement en vigueur, il existe une distinction précise entre confiture, marmelade, compote, gelée et crème. Comprendre quelles sont les différences entre ces différentes préparations vous aide non seulement à être plus compétent en la matière, mais aussi à choisir avec plus de conscience ce que vous trouvez dans les rayons du supermarché. Quelle est la différence entre la confiture, la compote et la marmelade ?