Le whisky n'est pas un alcool d'hiver. Voici comment le mélanger dans trois cocktails frais et estivaux.

Très en vogue dans les comptoirs de bar du monde entier, le whisky, un distillat de céréales, est appelé whisky selon son origine et les différentes méthodes de distillation. Il est depuis de nombreuses années au sommet comme base alcoolique des cocktails les plus populaires. Les amateurs de boissons aiment boire des Old Fashioneds, des Manhattan et des Whiskey Sour. Beaucoup de gens ne savent pas comment l'utiliser, notamment en mixologie. Cela est dû au fait qu'ils l'associent à des boissons corsées à forte teneur en alcool. Il est idéal pour les boissons des saisons froides. Il peut être apprécié lors des journées chaudes dans des boissons froides et faciles à boire. Cette polyvalence en fait un excellent choix pour tous ceux qui souhaitent s'approcher lentement du distillat. Voici donc trois recettes à base de whisky japonais, de whisky de seigle et de bourbon, à siroter cet été

Whiskey Sour

Parmi les apéritifs d'été, les cocktails acidulés sont incontournables. Ils sont doux et onctueux et caressent les papilles. Le bourbon, whisky américain produit dans le Kentucky et le Tennessee, est particulièrement adapté à cette préparation, qui peut être servie en deux versions différentes. La première est on the rocks, c'est-à-dire dans un verre bas rempli de glace, tandis que la seconde est dans une petite tasse glacée, extrêmement tendance, comme Nick&Nora, qui tient son nom du couple de cocktails passionnés protagoniste d'un célèbre film des années 1930. Un shaker avec des glaçons est nécessaire pour réaliser un Whiskey Sour classique. Il suffit alors de procéder à un vigoureux shake qui sera répété une seconde fois sans glace. Le mélange crémeux peut ensuite être filtré dans le verre et décoré d'un zeste d'orange. Une astuce de barman ? Se procurer un mousseur électrique permettra d'économiser le dry shake (le secouage sans glace), tout en obtenant une texture lisse et soyeuse

Ginger Ale Highball

Ceux qui recherchent une boisson aussi facile à préparer qu'à déguster, trouveront dans le Ginger Ale Highball un allié valable. La rapidité de préparation et la facilité de consommation, l'assimilent à un cocktail comme le Gin&Tonic, même si la base alcoolique complètement différente et l'épice le rendent idéal pour le brunch et le déjeuner. Il ne contient que deux ingrédients : Le Rye whiskey, un alcool de seigle fort et épicé, et la Ginger Ale. Le Ginger Ale peut rehausser la saveur du spiritueux grâce à son effervescence douce et à ses notes légèrement épicées. Le résultat est un cocktail extrêmement rafraîchissant et en même temps gouleyant, grâce à la persistance du distillat, dont les notes aromatiques ne sont pas écrasées, mais plutôt mises en valeur par le gingembre. Ceux qui veulent le préparer doivent disposer, en plus des deux ingrédients principaux, d'un verre à long drink rempli de glace. Il suffira d'ajouter 50 ml de distillat de seigle directement dans le verre, de le remplir de Ginger Ale et de se préparer à déguster ce mélange agréablement épicé

Mizuwari

Simple et élégant dans le style japonais. Le Mizuwari est très populaire au pays du Soleil Levant, où il est dégusté pendant les repas en remplacement d'un verre de vin classique. Sa recette est très facile à réaliser et elle est composée de quelques éléments, inclus dans le nom même du mélange. Mizuwari est en effet l'union de -Mizu qui signifie "eau" et -Wari, c'est-à-dire "proportion". Ce highball est composé d'un liquide cristallin. Il est utilisé pour "couper" le composant alcoolique du whisky japonais, en le diluant efficacement. Il suffit d'avoir un bon distillat de céréales, de l'eau froide, de la glace et un zeste de citron. Comme il s'agit d'un long drink, il est à réaliser directement dans un verre highball en prenant le temps qu'il faut, comme l'enseigne la philosophie japonaise. Après avoir refroidi le gobelet highball avec de la glace et vidé l'eau en excès, versez 60 ml de whisky japonais puis procédez à l'agitation, c'est-à-dire à la rotation de la cuillère de bar à l'intérieur du verre. La tradition veut que l'on fasse 13 tours. Remplissez ensuite le récipient d'eau glacée et remuez trois fois et quart. Il ne vous reste plus qu'à diffuser les huiles essentielles de citron sur la boisson et à la garnir d'une touffe de menthe. Puis, portez un toast à ce mélange à base de whisky.