Critique NVIDIA Geforce GTX 750 Ti : Polyvalence et efficacité ultimes !

NVIDIA lance officiellement les nouvelles cartes vidéo GeForce GTX 750 et GeForce GTX 750 Ti, des solutions de bureau orientées grand public qui promettent non seulement suffisamment de performances pour profiter de vos jeux vidéo préférés, mais aussi une efficacité énergétique remarquable. Continuez à lire l’article et nous nous pencherons sur ces deux nouvelles solutions.

Maxwell : Une nouvelle architecture le successeur de Keple

Les semaines passées, nous avons vu le lancement des variantes d’entrée de gamme/de grand public de la maison AMD, aujourd’hui NVIDIA propose ses rivaux directs, mais avec une grande différence. Alors que les versions d’AMD n’étaient que des évolutions de la série existante, elles avaient peu de nouveautés. NVIDIA a au contraire créé une nouvelle architecture qui sera effectivement le successeur de Kepler. Maxwell est désormais une réalité. Les GeForce GTX 750 Ti et GTX 750 sont les premières cartes à l’adopter.

GTX 750 Ti et GTX 750 T : revue

TDP

N’ayant pas besoin de proposer dans cette gamme des produits encore plus puissants que les actuels et ne pouvant opter pour un processus de production inférieur à 28 nm, les concepteurs ont concentré leurs efforts sur l’efficacité énergétique. C’est l’objectif visé. Les GTX 750 Ti et GTX 750 possèdent un TDP — la puissance maximale pouvant être utilisée par le processeur — inférieur à 75 Watts, ce qui leur permet de ne pas avoir besoin d’une alimentation auxiliaire. C’est un aspect unique de leur gamme. En effet, le GPU utilisé sur la GTX 750/GTX 750 Ti est plus petit (156 mm2) que celui de la GTX 650 Ti/650 Ti Boost (221 mm2), notez également comment le TDP a drastiquement diminué. Pour le GTX 750 est de 55 W et sont seulement 60 W ceux de la variante GTX 750 Ti.

Compute Unified Device Architecture ou CUDA

Le fabricant le décrit comme le GPU le plus efficace jamais fabriqué, vous pouvez donc déjà deviner quelles sont les attentes. L’architecture derrière le processeur graphique s’appelle Maxwell, c’est pourquoi les nouveaux GPU portent le nom de code « GM » au lieu de « GK », plus précisément les GeForce GTX 750/750 Ti sont équipés du GM107. Vous vous demandez peut-être quelle est la principale nouveauté de cette nouvelle architecture, expliquée de manière simple : Les GPU Kepler sont divisés en unités SMX, chacune possède 192 Cuda Core et sont utilisés un certain nombre en fonction du GPU que vous voulez créer (par exemple, le GTX 650 Ti en a 4, sur le haut de gamme GTX 780 Ti sont 15), en plus de cela il y a un certain nombre de contrôleurs pour la gestion de diverses fonctions. Maxwell est basé sur des unités SMM, similaires à SMX, mais à son tour, sont divisés également en quatre parties avec des contrôleurs supplémentaires à l’intérieur et plus de caches, le Cuda Core sont 32 pour chaque bloc pour un total de 128. La GTX 750 Ti possède 5 unités SMM. Cela donne un total de 640 Cuda Core. Sur la GTX 750 smooth, il y a 4 unités réelles. Pour un total de 512 Cuda core.

Mémoires dédiées

Les techniciens de NVIDIA parlent d’une nette amélioration des performances par Core, étant également moins nombreux, on peut avoir une double efficacité énergétique. Le compartiment mémoire ne fournit pas de nouvelles pertinentes, sont utilisés les puces habituelles GDDR5 disponibles sur toutes les cartes vidéo de dernière génération. Les principaux modèles ont prévu d’avoir une capacité de 2 Go, cependant NVIDIA souligne la possibilité pour les marques de produire des variantes de 1 Go, afin de réduire le prix de vente.

Conclusion

NVIDIA n’a pas seulement présenté les nouvelles propositions, mais a voulu rappeler comment ces derniers mois a continué sans relâche à travailler afin d’offrir à l’utilisateur final une large gamme de technologies et de produits, tous dans le seul but de faire une différence dans l’industrie. Donc pas seulement des cartes vidéo puissantes, mais tout ce dont vous avez besoin pour en tirer le meilleur parti et améliorer le divertissement et l’expérience des joueurs et des non-joueurs.